Histoire

 L'histoire de l'hôtel depuis sa fondation.

  • 1850
  • 1880
  • 1915
  • 1916
  • 1917
  • 1918
  • 1919
  • 1920
  • 1922
  • 1929
  • 1931
  • 1936
  • 1939
  • 1960
  • 1970
  • 1980
  • 1990
  • 2000
  • 2016
  • 2017
  • Le concept des hôtels Ritz

    Luxe, sophistication et service personnalisé.

    César Ritz a marqué un tournant dans l’hôtellerie moderne de luxe:  

    Chambres aux grands espaces, éclairage direct, tissus légers, fleurs fraîches, murs peints au lieu des papiers peints, cheminées décoratives et, pour la première fois, salle de bains dans toutes les chambres avec baignoire en marbre, murs recouverts de faïence et tuyauteries de première qualité.

    Un service clientèle impeccable et personnalisé était également très important. En outre, il a introduit la cuisine gourmet de la main d’Auguste Escoffier avec une grande carte et des vins de qualité, pour transformer les salles à manger traditionnelles des hôtes en restaurants sophistiqués

  • César Ritz (1850-1918)

    Entrepreneur et hôtelier suisse considéré comme le père de l’hôtellerie moderne.

    À la fin du XIXe siècle il fonde la chaîne d’hôtels Ritz Development Company et révolutionne l’histoire de l’hôtellerie traditionnelle en introduisant le nouveau concept d’hôtels de luxe.

    Il fonde les hôtels Ritz de Paris, Londres, Madrid et Barcelone.

    César Ritz décède en 1918, un an avant l’ouverture du Ritz Barcelone

  • Les fondateurs du Ritz Barcelone

    La société Hotel Ritz de Barcelona, SA est formée en juin 1917.

    Les membres fondateurs en étaient Gonzalo Arnús et Francesc Cambó.

    Le premier conseil d’administration était formé de Gonzalo Arnús (président), Eusebio Güell (secrétaire), Juan Antonio Güell, Lluís Bosch et Francesc Cambó. Il a été par la suite élargi.

    On proposa à Jacint Montllor, à l’époque gérant du Ritz de Madrid, de se charger du projet et de la gestion du futur hôtel de luxe de Barcelone

  • Un Ritz à Barcelone

    Après la Première Guerre mondiale et en prévision de l’Exposition universelle de Barcelone de 1929, l’homme politique catalan Francesc Cambó, soutenu par un groupe de personnalités, demande à César Ritz de construire le premier hôtel de luxe à Barcelone pour donner un élan à la ville et loger les personnalités les plus importantes. Cette demande était exceptionnelle car jusque-là les hôtels Ritz ne se trouvaient que dans des capitales de pays ; mais l’entrepreneur suisse accepta.

  • La localisation du meilleur hôtel de la ville

    L’entreprise Hotel Ritz de Barcelona SA est formée et acquiert un emplacement magnifique. Il s’agit d’un terrain privilégié au coin de la Gran Vía de les Corts Catalanes avec la rue Roger de Lluria, où se trouvait le Teatro Granvia. Nous sommes en 1916 et on accroche un panneau annonçant la construction de ce qui allait devenir le meilleur hôtel de la ville.

  • La construction de l’hôtel

    Les fondateurs de l’entreprise Hotel Ritz de Barcelona SA, Francesc Cambó et Gonzalo Arnús, choisirent Eduard Ferrés comme architecte du projet.

    L’exécution fut lente et compliquée en raison de la Première Guerre mondiale qui s’acheva en 1918. En raison du manque de matériaux, des prix élevés et de troubles sociaux, le budget prévu fut plusieurs fois dépassé

    Trois ans après le début des travaux et malgré toutes les complications, le Ritz de Barcelone était finalement prêt à ouvrir ses portes.

  • Ouvert mais sans être inauguré

    En 1919 la ville était en prise à une grande instabilité sociale. En février de cette année-là une réduction des salaires des travailleurs entraîna une grève générale. Un décret fut par conséquent proclamé pour établir la journée de travail de huit heures.

    L’inauguration était prévue pour le 22 octobre mais l’atmosphère n’était pas propice pour inaugurer le Ritz. En outre, un acte de sabotage dans les tuyauteries de l’hôtel et une grève du personnel de cuisine à la fin du mois de septembre compliquèrent la situation. La direction de l’hôtel décida donc de retarder l’inauguration officielle et d’ouvrir l’hôtel uniquement avec le personnel disponible.

  • Les premiers banquets

    L’un des premier banquets que prépara le Ritz se tint au début de 1920, à la fin de la grève des travailleurs de la restauration. Il était organisé pour les employés du journal Noticiero Universal qui fêtaient l’introduction du congé hebdomadaire le dimanche.

    À partir de ce moment, le prestige de la cuisine du Ritz alla croissante et arriva à un tel niveau qu’elle commença à servir des banquets en dehors de ses installations et même en ville. En un an elle avait servi 288 banquets pour un total de 10 234 convives

  • La première visite royale

    En 1922, le roi Alphonse XIII visita Barcelone pour voir l’avancement des travaux du palais de Pedralbes et il se logea au Ritz. C’est la première fois qu’il devenait résidence royale.

    En 1923 se produisit le coup d’État militaire du général Primo de Rivera. Le roi et la reine revinrent à Barcelone, avec Primo de Rivera, et une fois de plus ils se logèrent à l’hôtel qui se chargea de préparer la plupart des banquets célébrés pendant leur visite.

    En 1924 le palais de Pedralbes fut inauguré officiellement et toute la cour revint à Barcelone. L’hôtel Ritz se remplit de personnalités et il accueillit des banquets pour la famille royale. Quelques mois plus tard, le Ritz reçut les rois d’Italie.

    À mesure que Barcelone faisait sa promotion de par le monde, le Ritz logeait les personnalités les plus distinguées qui visitaient la ville.

     

     

     

  • Le Ritz et l’Exposition universelle

    1929 fut une année de visites officielles pour le Ritz : les rois du Danemark, la reine Marie de Roumanie et le président de la République portugaise visitèrent l’hôtel au début de l’année. 

    Le 19 mai 1929, le roi Alphonse XIII inaugura l’Exposition universelle de Barcelone. Suite à cette cérémonie, la faille royale et leur cour visitèrent l’exposition avec, entre autres choses, une réplique d’une chambre du Ritz. Le soir se tint un banquet pour lequel le Ritz se chargea de la décoration et du dîner avec un service très soigné. 

    Voyant l’élan que l’exposition représentait pour la ville, la direction décida d’agrandir l’hôtel avec 60 chambres supplémentaires pour un total de 250 chambres.

     

  • Une époque de crise

    À la fin de l’ Exposition universelle, Primo de Rivera démissionna et le roi le remplaça par le général Berenguer. Les troubles et les tensions étaient monnaie courante à cette époque. En février 1931, le général Berenguer convoqua des élections, malgré l’opposition d’une partie des représentants politiques. Les partis antimonarchiques vainqueurs proclamèrent la république et la famille royale décide de s’exiler. Alcalá Zamora fut élu présidente le 10 décembre. 

    Suite à tous ces bouleversements, le Ritz subit une crise sévère jusqu’en 1931 car il manquait de clients ce qui entraîna une chute de ses revenus.

     

  • La saisie du Ritz

    Le 22 juillet 1936, peu après le coup d’État et le début de la Guerre civile, l’hôtel Ritz fut saisi par la FOSIG (fédération ouvrière de syndicats de l’industrie gastronomique) et collectivisé dans le but de socialiser l’industrie hôtelière et éliminer l’ostentation et fut rebaptisé comme hôtel gastronomique nº1. Les sous-sols de l’hôtel devinrent un refuge antiaérien.

    À cette époque il devint également hôpital de campagne de la Croix Rouge . Début 1937, la Generalitat (gouvernement régional) récupéra l’hôtel pour loger des représentants officiels en visite. Il servit également de caserne pour la sous-section de santé des services sociaux.

    Finalement, grâce à Josep Tarradellas qui empêcha qu’il ne devienne siège du ministère des finances, le Ritz récupéra l’esprit de ses débuts.

     

  • Après la guerre

    À la fin de la guerre civile, la direction de l’hôtel changea et Ramon Tarragó en assuma la responsabilité. Le nouveau directeur détailla un plan d’action et d’expansion avec discipline et un strict contrôle.

    Malgré la guerre, le Ritz disposait toujours de pain blanc même s’il était sujet à un contrôle très strict avec des coupons ; l’électricité était elle aussi irrégulière et l’hôtel dût installer un système pour produire sa propre électricité, etc. De cette manière, malgré les difficultés et les restrictions, mais avec un groupe d’excellents professionnels, l’hôtel réussit à se relever.

     

     

  • Visites remarquables entre 1940-1960

    Carmen Polo

    Heinrich Himmler

    John Knittel

    SM Rey Leopoldo de Bélgica

    SM Rey Umberto de Italia

    Salvador Dalí

    Maria Callas

    Elsa Maxwell

    Arthur Rubinstein

  • Visites remarquables entre 1961-1970

    SM Rey Simeón de Bulgaria               

    John Wayne                                       

    Duke Ellington                                     

    Ella Fitzgerald                                     

    SM Rey Miguel de Rumanía                

    Príncipe Rainiero de Monaco              

    Margot Fonteyn                                  

    Charlie Rivel                                       

    Anita Ekberg   

  • Visites remarquables entre 1971-1980

    Anthony Quinn                       

    Joseph Cotten            

    Joséphine Baker                    

    Severo Ochoa                        

    Gina Lollobrigida                     

    Xavier Cugat                          

    Sophia Loren                          

    Luís García Berlanga

  • Noteworthy visits 1981-1990

    Josep Pla                                                 

    Cary Grant                                              

    Henry Kissinger                                   

    Diego Armando Maradona          

    Pelé                                                             

    Roman Polanski                                  

    Plácido Domingo                                

    Rock Hudson                                         

    Robert Plant                                          

    Alain Delon             

  • Visites remarquables entre 1991-2000

    Alfredo Kraus                        

    Catherine Deneuve                

    Montserrat Caballé                 

    David Carradine                     

    Roger Moore                          

    Michael Douglas                     

    Frank Sinatra                          

    Anthony Perkins                     

    John Major                              

    Paul McCartney                      

    Josep Carreras                      

    Monique Ritz

  • Visites remarquables entre 2000-2016

    Woody Allen                                                                

    Paul David Hewson (Bono, U2)                             

    Umberto Echo                                                             

    Whitney Houston                                     

    SM Reina Noor de Jordania                  

    Pierce Brosnan                                                            

    Diane Keaton                                                               

    Mijaíl Gorbachov                                      

    Ken Follet                                                                      

    Patrick Swayze                                                           

    Sir Sean Connery                                      

    David Cornwell                                                            

    Elle Mcpherson                                                           

    Norman Foster                                                            

    Bo Derek                                                                       

    Enrique Iglesias                                        

    Cristina Aguilera                                       

    Catherine Zeta Jones

  • Une rénovation intégrale

    En 2017, l’actuel El Palace subit une rénovation intégrale ambitieuse afin de récupérer la splendeur, le style classique et le glamour des meilleures années.

    Une attention particulière a été portée pour offrir une gastronomie de haut niveau et les zones nobles ont été restaurées minutieusement tout comme les suites présidentielles et les chambres standard avec des tapis faits main, des antiquités restaurées et des reproductions fidèles d’objets comme lampes et rideaux.

    Le jardin Diana, au septième étage, représente l’une des nouveautés les plus remarquables. Un espace romantique de 750 m2 avec plus de cinquante espèces végétales, des fontaines, des pergolas et une piscine, inspirés de la Barcelone des années 1920 et ses plus beaux jardins.